Faut-il se méfier du tatouage au henné?

Etant une bonne alternative au tatouage permanent, le tatouage éphémère est une tendance qui tente celles qui n’osent pas le marquage du corps à vie. On retrouve plusieurs modèles dont les fameux tatouages éphémères dorés, ou encore le tatouage au henné, un classique qui attire toujours autant, surtout pendant les périodes de vacances.  Si on vante surtout son caractère éphémère, personne ne fait le point sur l’éventualité de risques là-dessus, pourtant des cas de brulures et d’infections ont déjà été reportés par plusieurs personnes. Qu’en est-il réellement du tatouage au henné ? Faut-il s’en méfier ?


Le henné noir

Le henné noir

Le henné noir

Le henné est un colorant naturel d’origine végétale provenant de feuilles séchées du Lawsonia inermis, une plante odoriférante. A l’état naturel, le henné est de couleur rouge brun, utilisé dans plusieurs rituels dans plusieurs pays orientaux ou asiatiques. Il s’agit alors de l’henné naturel traditionnel qui est sans danger et dont les risques d’allergie sont minimes, voire inexistants. Cependant, comme la tendance s’est développée dans les pays occidentaux, certains ont créé le henné noir, plus foncée, qui sèche plus rapidement et qui dure plus longtemps, en mélangeant le henné naturel à du PPD ou paraphénylènediamine fabriqués artisanalement. Ce même procédé est utilisé pour la coloration de cheveux mais en laboratoire avec des dosages précis et dédiés uniquement à cet usage. Sur la peau, c’est une toute autre histoire car la substance est très allergisante, d’autant plus qu’il n’y a aucun dosage précis dans la fabrication du henné noir. Dans la plupart des cas, c’est le henné noir qu’utilisent certains tatoueurs peu scrupuleux pour la réalisation de motifs en tous genres.

Les risques sur la santé

Les risques sur la santé

Les risques sur la santé

Le henné noir peut provoquer des réactions cutanées proches de l’eczéma suivant le motif du dessin. Cela peut survenir dans les 2 à 3 jours après la pose du tatouage voire plusieurs semaines après selon les types de peaux. On traite ces réactions inflammatoires avec de la crème à la cortisone mais les cicatrices peuvent rester à vie. Il est vivement recommandé de consulter un médecin dès que les premières réactions apparaissent. Par ailleurs, ce type de réaction de la peau peut provoquer une grande sensibilisation à vie de produits contenant ce colorant dangereux (certains objets en caoutchouc, les teintures pour cheveux, certains habits de couleur noir, etc.).

Les précautions à prendre

Les précautions à prendre

Les précautions à prendre

Comment éviter de se faire arnaquer au henné noir et se mettre ainsi en danger ? Commencez par éviter les tatoueurs proposant du tatouage au henné naturel noir. Ensuite, il faut savoir que le temps de séchage moyen d’un tatouage au henné naturel est d’une heure au minimum. Si le vendeur ou le tatoueur promet un séchage rapide, cela signifie que le produit qu’il propose contient du PPD, ce colorant néfaste. Il en est de même pour la durée du tatouage éphémère sur la peau qui ne devrait pas dépasser les trois semaines s’il s’agit bien de henné purement naturel. Enfin, vous pouvez vérifier que la pâte que le tatoueur utilise pour la réalisation du motif est bien claire et de couleur brun orangé. Si elle est foncée, il faut éviter le produit car les risques d’allergie sont accrus.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire