Comment effacer un tatouage ?

Il peut arriver à n’importe quelle personne de regretter son tatouage. Les raisons peuvent être nombreuses : tatouage raté, tatouage symbolisant un passé que l’on ne souhaite plus se remémorer, tatouage abimé, etc. Pour ce genre de situation, soit on se résigne à le garder à vie, soit on choisit d’effacer le tatouage. Cet acte est plus difficile que de se faire tatouer mais est cependant faisable. Voici tous les infos à connaître à ce sujet :

 


Comment effacer un tatouage au laser ?

Comment effacer un tatouage au laser ?

Comment effacer un tatouage au laser ?

Lorsqu’on évoque le détatouage, c’est le laser qui est la méthode la plus sollicitée. La raison est simple : c’est la plus efficace d’entre toutes puisqu’évidemment, il existe d’autres moyens d’enlever un tatouage. Son principe est simple : casser les gouttes d’encre dans l’épiderme c’est-à-dire que le laser lance des impacts photomécaniques visant à faire disparaitre les traces du tatouage. En effet, l’encre est carrément réduite en poussières qui iront ensuite s’éparpiller partout dans l’organisme jusqu’à ce qu’ils disparaissent entièrement. Attention, il est important de savoir qu’effacer un tatouage au laser doit être fait par un dermatologue. Une seule séance ne suffit souvent pas alors il faut revenir selon la taille, les couleurs, la densité de l’encre, la profondeur du tatouage.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le détatouage au laser

Le fait d’effacer un tatouage au laser prend plus de temps que le fait de se faire tatouer lui-même. En plus, il s’agit d’un processus douloureux et très couteux. De manière générale, pour un tatouage de taille moyenne, il faut compter une dizaine de séances pour que les traces d’encre disparaissent complètement. Chaque séance se doit d’être espacée de deux mois et le tarif pour une seule séance de détatouage au laser est de 200 euros à 400 euros. En somme, pour enfin réussir à enlever un tatouage que l’on regrette, il faut compter en moyenne 2000 euros et attendre une année et demie. Il faut aussi savoir qu’une fois que chaque séance se termine, la peau blanchit au fur et à mesure ; il arrive même que le patient subisse de légers saignements. En fait, lorsque le laser envoi chaque impact, la peau subit la même sensation qu’un claquement d’élastique puis, juste après, des croutes apparaissent et ne s’enlèvent qu’après une dizaine de jours. Il faut aussi préciser que toutes expositions au soleil sont strictement proscrites jusqu’à ce que les séances de détatouage au laser soient entièrement terminées. Quoi que la douleur se ressente quand même, une crème anesthésique ou parfois une anesthésie locale est pratiquée pour atténuer la sensation de brulure. Heureusement, cette technique usant du laser est ultra efficace pour ôter totalement toutes les traces d’encre ; le tatouage disparait alors en entier.

 

Comment effacer un tatouage sans laser ?

Outre le laser, on retrouve d’autres moyens de se faire enlever un tatouage. Certes, le détatouage usant du laser est la plus utilisée mais cela n’empêche en rien d’envisager d’autres moyens pour avoir plus d’options et  en être le plus informé possible. Il faut toutefois savoir qu’il s’agit de méthodes assez archaïques et plus agressives, au point de traumatiser la peau et y laisser des cicatrices. Côté efficacité, cela varie en fonction du type de tatouage et de la méthode utilisée. Ce qui est intéressant avec ces alternatives de l’effacement de tatouage au laser c’est leurs prix qui sont largement moins élevés. On retrouve ainsi  la dermabrasion, le peeling chimique, et enfin le gommage abrasif.

 

La dermabrasion

La dermabrasion

La dermabrasion

La dermabrasion consiste carrément à ôter la couche de la peau contenant l’encre. Pour ce faire, il faut frotter sur le derme à l’aide d’un matériau abrasif jusqu’à ce que le tatouage disparaisse ou s’altère dans le pire des cas. Pour réaliser cette intervention, il est conseillé d’être encadré médicalement par un dermatologue et de bénéficier ainsi d’une anesthésie locale au risque de souffrir le martyre. De plus, si on réalise soi-même une dermabrasion, les résultats risquent de ne pas être au rendez-vous. Ce sont de petites meules qui se chargent de gratter la partie superficielle de la peau jusqu’à disparition du motif de tatouage. Il est à noter qu’une intervention de dermabrasion coûte 800 euros environ mais le prix varie selon le tatouage.

 

Le peeling chimique

Le peeling chimique se base sur le même principe que le dermabrasion mais en utilisant un mélange de produits pour détruire la couche supérieure de l’épiderme. Les effets sont pratiquement les mêmes ainsi que les conséquences. Le mix de produits utilisé en question est constitué d’acides de fruits. On peut en fabriquer soi-même en mélangeant à quantité égale des noyaux d’abricots, du gel d’aloe vera, et de l’huile contenant de la vitamine E. Cette mixture est à enduire de manière généreuse sur la zone tatouée à cibler en frottant circulairement dessus. Il faut que le mélange imprègne bien la peau et pénètre au cœur du tatouage à effacer. On laisse ensuite le mix de produits se poser environ 5 à 10 minutes avant de laver le tout à l’eau froide. L’opération doit être répétée 4 fois par jour durant 4 semaines. L’encre commencera alors à s’estomper mais selon la taille, les couleurs et l’ancienneté du tatouage, l’apparition des résultats ne sera pas toujours la même. C’est l’acide glycolique qui est présente en grande quantité dans l’abricot qui agit sur la peau et la brûle jusqu’à ce que les pigments d’encre du tatouage soient aussi atteints. L’efficacité est garantie mais il faut de la patience car l’estompage de l’encre se fera très progressivement. Le peeling chimique est beaucoup moins douloureux que le dermabrasion et les effets secondaires ne sont pas conséquents. En effet, au pire, quelques démangeaisons peuvent apparaitre au niveau de la zone de la peau détatouée mais ce n’est rien de très grave.

 

Le gommage abrasif

Le gommage abrasif

Le gommage abrasif

Le gommage abrasif, lui, n’est pas conseillé aux personnes dont la peau est sensible ni à celles qui ont un niveau de résistance à la douleur très faible. Mais il vaut tout de même la peine de s’informer dessus dans la mesure où il s’agit d’une des méthodes qui consiste aussi à effacer un tatouage que l’on regrette. C’est sans nul doute la plus douloureuse des méthodes de détatouage puisque la peau est poncée à l’aide d’une pierre ponce jusqu’à ce que le tatouage s’enlève. Des cicatrices conséquentes peuvent être laissées après un gommage abrasif puisque la peau a été agressée. Pour ceux qui, toutefois, insistent pour opter pour cette méthode, on leur conseille de se munir de poudre de ponçage et de gel d’aloe vera. Il suffit de mélanger les deux produits jusqu’à obtention d’une pâte sablonneuse et homogène. Etaler cette mixture sur la zone de la peau tatouée puis frotter dessus en utilisant une pierre ponce. Le frottage ne doit jamais durer plus d’une minute de suite pour que les risques de cicatrices soient moindres. L’opération est à répéter trois fois par jours durant 4 semaines pour voir les résultats.

 


Conclusion

Un tatouage ne s’enlève jamais facilement même si le résultat est garanti. Il faut toujours faire des sacrifices et pas des moindres : temps, argent, santé, etc.  Il est donc plus prudent de réfléchir à deux fois avant de se faire tatouer plutôt que de devoir passer par la case détatouage.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire