10 moments où l’on ne devrait absolument pas se faire tatouer

Aujourd’hui, le tatouage se banalise en étant très en vogue chez toutes les catégories et genres de personnes. Cet acte qui vise à dessiner un motif à l’encre indélébile sur la peau est devenu une mode qui n’est plus uniquement réservée aux truands. En conséquence, se faire tatouer est devenu accessible à tous et parfois, on mesure peu les répercussions et le caractère permanent de la chose. En effet, se faire tatouer n’est pas un acte à prendre à la légère et à faire sur un simple coup de tête. Il doit être réfléchi et mûrement pensé car une fois effectué, il est quasiment impossible de faire marche-arrière. Il y a donc certains moments où il vaut mieux éviter le tatouage au risque de devoir regretter toute sa vie. Voici quelques exemples de ceux-ci afin de ne pas tomber dans le piège :

 


Avant ses 18 ans

Avant ses 18 ans

Avant ses 18 ans

Il est clair qu’avant ses 18 printemps, non seulement on n’est pas encore majeur mais en plus, on est loin d’être encore mature et de savoir ce que l’on veut vraiment dans la vie. Il vaut donc mieux éviter tout ce qui est à caractère permanent surtout s’il s’agit d’un tatouage aussi tendance que cela soit-il. Il est vrai que l’âge légal pour se faire tatouer est à 16 ans avec l’accord des parents mais la mode se démode et les mœurs changent et évoluent alors dans même pas cinq années, celui ou celle qui s’est fait tatoué avant ses 18 ans risque de regretter une fois l’âge adulte atteint. On troque bien son look d’adolescent au lycée contre un tout autre style une fois devenu plus mature non ? Et bien c’est pareil avec le tatouage sauf que là, il sera trop tard pour changer de style.

 

Durant un état d’ébriété

Il est connu que les décisions prises lors d’un état d’ébriété ne sont jamais bonnes en règle générale. Il ne faut donc pas se laisser tenter par un tatouage lorsque l’on a de l’alcool dans le sang. De plus, il faut savoir que l’alcool fluidifie le sang ce qui n’est pas conseillé lorsque l’on veut se faire tatouer. On risque alors de se retrouver avec un motif raté que l’on regrettera à vie et dont on n’aura même pas le souvenir de l’avoir voulu. Et il est impossible de revenir en arrière à moins d’essayer de camoufler le motif avec un autre plus grand ou de passer au détatouage qui est douloureux, onéreux et pas efficace à 100% puisque la cicatrice reste.

 

Au début d’une relation amoureuse

Au début d’une relation amoureuse

Au début d’une relation amoureuse

Au début d’une relation amoureuse, tout est rose. On a tendance à penser que la personne avec qui l’on est sera la bonne et sera là à vie. On commencer alors à avoir des idées de tatouage : un prénom, une phrase, des initiales, une date, ou pire, un portrait. Cependant, avec le temps, le couple risque de se séparer et il y a de fortes chances que l’on regrette ensuite ce tatouage. Il vaut mieux donc attendre quelques années ensemble avant de se faire ce genre de tatouage preuve car comme le vrai amour, un tatouage dure aussi toute une vie.

 


Au début des vacances d’été

C’est en été que les tatoués adorent exhiber leurs motifs en maillot sur la plage ou avec les petites tenues légères. Beaucoup pensent alors que c’est le moment idéal pour aller dans un salon de tatouage et se faire le motif de ses rêves ! Cette idée est totalement mauvaise puisque tatouage frais et soleil, en plus de l’eau de mer, ne font pas bon ménage.  Il va donc falloir attendre la fin de l’été ou encore se faire tatouer au moins six mois à l’avance avant de pouvoir exhiber son joli motif. Mais il faut savoir que malgré tout, il n’est pas conseillé de trop exposer un tatouage au soleil afin de ne pas détériorer rapidement le motif.

 

Après une rupture

Après une rupture

Après une rupture

Tout comme lorsqu’on est ivre d’amour, il est également interdit de se faire tatouer lorsqu’on n’a pas le moral au beau fixe comme après une rupture mais les raisons peuvent être diverses. En effet, après un échec amoureux, on a souvent tendance à se la jouer rebelle si bien que se faire un tatouage semble parfois être la preuve parfaite pour ce faire. On recherche le changement radical comme une nouvelle coupe de cheveux ou encore un nouveau look et pourquoi pas un nouveau tatouage ? Cependant, ce n’est pas toujours la meilleure des idées car il faut savoir que pendant ce genre de mauvais moment à passer, le bons sens nous fait défaut. Plus tard, ce fameux geste de rébellion risque de vous peser au point de le regretter mais il sera trop tard.

 

Après un pari

Parier n’est généralement pas une bonne idée surtout si c’est son corps qui est en jeu. Si jamais on perd, on se doit de tenir sa promesse et de passer sous l’aiguille. Malheureusement, un tatouage est indélébile et se garde à vie. Il ne faudrait pas gâcher le reste de son existence à cause d’un simple pari, surtout s’il s’agit d’un motif qui ne vous plaît pas et qui vous êtes imposé.

 

Pendant une période éphémère de votre vie

Pendant une période éphémère de votre vie

Pendant une période éphémère de votre vie

Il arrive dans la vie d’une personne qu’elle passe par des périodes éphémères, surtout à l’adolescence où l’on est particulièrement influençable. Il s’agit en effet la plupart du temps de phénomènes de mode comme la tendance hippie, la tendance hipster comme c’est le cas en ce moment, ou encore le phénomène gothique. On ne fait, généralement, que passer par ces moments et si on décide de se faire tatouer en signe d’appartenance à ces mouvements en tous genres, on risque ensuite de regretter une fois la période passée. Certains restent fidèles et ne changent jamais même vieux mais si vous êtes du style à changer de style comme de saison, il ne faut pas s’essayer au tatouage. C’est pareil pour le fanatisme pour une célébrité. Si l’on décide de se faire tatouer son idole, il y a de fortes chances que l’on regrette le geste et que l’on trouve cela stupide plus tard. Il vaut donc mieux s’abstenir et se contenter de l’apprécier, tout simplement.

 

Tant qu’on n’a pas encore trouvé le bon tatoueur

Même si le tatouage est très en vogue et qu’il vous tarde de vous faire le motif de vos rêves, il ne faut jamais se précipiter et confier votre corps au premier tatoueur venu. En effet, les arnaqueurs affluent à cause de l’engouement qu’il y a autour de ce domaine actuellement si bien que les tatouages ratés sont devenus nombreux. Pour ne pas regretter, il est rpéférable de prendre son temps pour trouver le bon tatoueur, celui qui pourra faire ressortir le motif qui vous correspond tout en suivant toutes les règlements d’hygiène y afférent.

 

Après un régime efficace

Après un régime efficace

Après un régime efficace

Cela peut paraître absurde mais plus on est dodue, moins le tatouage sera douloureux. Après un régime d’amaigrissement efficace, il est alors peu recommandé de se faire un tatouage au risque de ressentir encore plus la douleur. Il vaut mieux passer à l’acte tant que l’on est charnue. Il faut par ailleurs choisir des zones du corps qui feront moins mal comme les bras.

 

Pour faire comme les autres

Enfin, et non des moindres, il est proscrit de se faire tatouer juste pour faire comme les autres. C’est, certes, un phénomène de mode, mais il ne sied pas à tout le monde et c’est loin de ressembler à un sac à main ou à un bijou que l’on peut ne pas mettre si on regrette de l’avoir acheté. Le tatouage se porte sur soi 24h sur 24 et surtout à vie ! Il faut penser aux conséquences et devoir l’assumer si on décide d’en avoir un. Pour ce faire, rien de tel qu’une décision mûrement réfléchie, un motif qui reflète sa propre personnalité et que l’on ne risque donc pas de regretter plus tard.

 

Conclusion

En somme, se faire tatouer n’est jamais un geste anodin et il faut faire très attention avant de passer à l’acte, surtout dans certaines situations où l’on est plus vulnérable que d’autres et où l’on peut facilement se laisser aller.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire